Ontario Neurotrauma Foundation

GUIDE DE PRATIQUE CLINIQUE

POUR LA RÉADAPTATION DE LA CLIENTÈLE ADULTE
AYANT SUBI UN TCC MODÉRÉ OU GRAVE

Ontario Neurotrauma Foundation INESSS

À propos du guide de pratique

Les guides de pratique clinique (GPC) sont des outils pour améliorer les soins de santé qui permettent aux professionnels de prendre des décisions cliniques basées sur les données probantes scientifiques et les opinions d’experts. Le plus grand avantage des GPC consiste en leur potentiel, d’une part, à faire progresser la qualité et l’uniformité des soins offerts par les professionnels de la santé, et d’autre part, à obtenir de meilleurs résultats quant à la santé des patients. Leurs effets positifs dépendent cependant de la rigueur méthodologique appliquée lors du processus d’élaboration du GPC, de même que du succès de l’implantation des recommandations qui en découlent et des outils qui y sont associés.

 Le GPC produit par l’équipe du projet INESSS-ONF a été conçu de façon à fournir des recommandations basées sur les données probantes pour la réadaptation de la clientèle adulte ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou grave. Ce GPC :

  • Contient des recommandations appropriées aux besoins de la clientèle adulte et ne concerne pas spécialement la clientèle pédiatrique ou gériatrique. Un processus distinct de revue de la littérature et de consensus aurait été nécessaire pour permettre l’élaboration de recommandations destinées à ces populations. Les données probantes relatives à ces populations sont beaucoup plus limitées.

  • Ne porte pas sur l’évaluation et la gestion des individus ayant subi une commotion cérébrale (traumatisme craniocérébral léger).

  • Est principalement adapté aux contextes de l’Ontario et du Québec, mais peut être appliqué sur l’ensemble du territoire canadien. D’autres GPC portent sur certains volets de la réadaptation des personnes ayant subi un TCC, mais aucun n’avait été récemment produit et adapté au contexte canadien.

  • Présente de l’information qui s’adresse aux programmes couvrant toutes les phases du processus de réadaptation, soit la phase subaiguë, la phase de réadaptation fonctionnelle intensive (RFI) et la phase de soutien à l’intégration sociale, avec une attention particulière aux aspects de prise en charge précoce et de continuité à travers le continuum de services.

  • Est également adéquat pour la réadaptation dans la communauté, que ces services soient offerts dans le réseau public ou dans le réseau privé.

  • Contient de nombreuses recommandations pertinentes à tout le continuum de soins de réadaptation.

Clientèle visée et utilisateurs cibles

Le présent guide de pratique clinique devrait être utilisé pour la réadaptation de la clientèle adulte (c.-à-d. âgée de 18 à 65 ans) ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou grave.

 Les principaux utilisateurs potentiels de ce GPC sont les cliniciens, coordonnateurs cliniques et gestionnaires offrant des services de réadaptation à la clientèle adulte ayant subi un TCC modéré ou grave. Ces intervenants se trouvent dans trois types de milieux de services du réseau public, soit :

  • Les centres de neurotraumatologie (c.-à-d. les milieux de soins aigus) offrant des services de réadaptation précoce;

  • Les centres de réadaptation en déficience physique (CRDP) possédant généralement une unité interne et offrant des services de réadaptation fonctionnelle intensive;

  • Les CRDP desservant la clientèle en externe et offrant des services de réadaptation axés sur l’intégration sociale (ces centres sont aussi connus sous le nom de centres de réadaptation régionaux).

 Plusieurs recommandations du GPC sont également pertinentes pour les intervenants suivants :

  • Les professionnels de la santé, dont les physiothérapeutes et ergothérapeutes en cliniques privées qui peuvent dans certains cas offrir certains services en continuité et généralement à la demande des CRDP du réseau public.

  • Les intervenants psychosociaux, le personnel infirmier, les médecins de famille et autres spécialistes (ex. : psychiatres, physiatres, urologues, etc.) qui assurent le suivi psychosocial et médical de la personne une fois le processus de réadaptation terminé.

  • Les travailleurs communautaires et autres professionnels œuvrant dans les associations ou regroupements de soutien à la clientèle TCC et leurs proches.

 Ultimement, ce guide peut aussi être utilisé par les décideurs ministériels, par des organismes subventionnaires, de même que par les adultes ayant subi un TCC modéré ou grave et leur famille ou proche aidant qui désirent en savoir davantage quant aux meilleures pratiques de réadaptation. 

Directives concernant l'utilisation du GPC

Le GPC INESSS-ONF est divisé en deux grandes sections, soit : « Section I : Composantes d’un continuum optimal de réadaptation à la suite d’un TCC » et « Section II : Évaluation et réadaptation des séquelles d’un TCC ». Onze (11) recommandations sur les 266 ont été ciblées comme « fondamentales » à la prestation optimale de services de réadaptation pour cette clientèle alors qu’un autre groupe de 104 recommandations a été catégorisé comme touchant des pratiques « prioritaires » à mettre en place pour améliorer la qualité et l’efficacité des services. En tout, 126 nouvelles recommandations ont été formulées par le Panel d’experts, lesquelles sont des énoncés originaux qui n’ont pas été adaptés d'un GPC existant. Chaque section présente une série de recommandations groupées par thématique. Elles sont accompagnées d’une discussion quant aux éléments de justification scientifique et clinique sur lesquels elles s’appuient, des implications relatives à leur mise en œuvre, d’indicateurs-clés de structure ou de processus et du résumé des preuves scientifiques soutenant les recommandations de la section. Il est à noter que ces rubriques concernent la section en entier. Par ailleurs, le développement continu du GPC permettra de faire l’ajout d’outils d’implantation pour des recommandations précises lorsque ceux-ci seront produits.

 Les utilisateurs souhaitant trouver des recommandations portant sur un sujet précis peuvent cliquer sur les différentes sous-sections numérotées des sections I ou II. Ils ont également l’occasion d’utiliser la fonction Recherche  en y inscrivant un mot-clé, ou en cliquant sur une ou plusieurs étiquettes présentées en dessous pour circonscrire ou filtrer l’information recherchée. Les recommandations correspondant au résultat de la recherche effectuée sont ensuite présentées.

 Les utilisateurs ont la possibilité d’imprimer des sections ciblées ou des résultats de recherche en cliquant sur « Enregistrer ou imprimer cette page ». Le GPC complet est également disponible en format PDF sous le menu « Composantes du guide de pratique », puis sous l’onglet « Recommandations » (il s’agit d’un document volumineux). L’ensemble des recommandations fondamentales et prioritaires est aussi disponible au même endroit.

Mise en garde à l'intention des utilisateurs

Le contenu de ces recommandations s’appuie sur l’état des connaissances scientifiques disponibles en date de leur finalisation (2015) ainsi que sur l’opinion des experts ayant participé au processus d’élaboration du guide de pratique clinique.  Les choix reflétés dans ce guide n’excluent  pas que d’autres approches et d’autres pratiques puissent aussi être valides et pertinentes. Les professionnels de la santé doivent en tout temps utiliser leur jugement clinique et prendre en considération d’autres facteurs, tels que les préférences exprimées par l’usager et ses proches ainsi que la disponibilité des ressources, dans l’application de ces recommandations.  Les professionnels de la santé doivent par ailleurs en tout temps respecter les dispositions légales et normatives encadrant l’exercice de leur profession, dont notamment les dispositions relatives aux champs de pratique ainsi qu’aux activités réservées ou protégées, puisque celles-ci peuvent différer d’une province à l’autre.

 Les cliniciens devraient faire preuve de prudence lors de l’utilisation de la plupart des tests normalisés basés sur des groupes de référence  lorsqu’il s’agit d’évaluation des adultes ayant subi un TCC. Plusieurs de ces tests recommandés soit par des éditeurs, des distributeurs ou des cliniciens ne sont pas développés pour la clientèle ayant subi un TCC et n’abordent pas spécifiquement la clientèle TCC dans leur développement ou leur processus de standardisation.

 L’équipe de développement, les collaborateurs et les partenaires ne peuvent être tenus responsables  de préjudices, réclamations, coûts ou obligations découlant de l'utilisation, bonne ou mauvaise, de ce GPC, y compris la perte ou les dommages engendrés par toute revendication et (ou) réclamation émanant de tiers.

Développement futur et mise à jour du GPC

Le GPC est publié en 2016 et sera révisé en 2020 ou plus tôt advenant la publication de nouvelles données jugées incontournables d’ici la mise à jour. L’INESSS et l’ONF invitent les utilisateurs à transmettre une rétroaction par l’entremise du module de commentaires et suggestions présent sur la plupart des pages du site Web. Toute erreur repérée ou toute modification jugée nécessaire en raison de changements observés dans les données probantes seront considérés par l’ONF et l’INESSS sur une base trimestrielle. Les modifications au GPC issues de ce processus seront identifiées comme contenu révisé sur le site Web.